Programme de l'édition 2018

 
 

 
 
  
Le programme

Inscription à notre newsletter

 


Festival

Cinébanlieue 2018


Télécharger le programme



Parrainé par Reda Kateb, le festival Cinébanlieue tiendra sa treizième édition du 7 au 16 novembre 2018.


Cinéma L'Écran de Saint-Denis

UGC Ciné Cité Paris 19

Comedy Club


Réservation

contact@cinebanlieue.org



 


 

 

A+ R A-

Le Parisien - 22 février 2018

 

Soisy-sous-Montmorency : ancien boxeur, Luccino Gatti est maintenant réalisateur

Le Parisien : le 22 février 2018

 

 L’ex-membre de l’équipe de France de boxe vient d’achever son dernier film, « PE$O ».

 


Le ring installé dans le jardin de la maison familiale de Soisy-sous-Montmorency témoigne de son ancienne vie. S’il continue toujours à s’entraîner et s’entretenir avec ses amis, l’ancien boxeur Luchino Gatti a définitivement abandonné le noble art. Aujourd’hui, l’ex-membre de l’équipe de France a troqué les gants contre la caméra, et vient d’achever son dernier film, « PE$O ». Un nouveau départ pour le vainqueur de la Coupe de France en 2010, qui a découvert l’univers du septième art en jouant des rôles… de boxeur. Des débuts aux allures de coup de foudre pour Luchino, 27 ans, qui continue à jongler quelques années entre ses deux passions, avant d’opter définitivement pour le cinéma.

« La boxe m’a forgé mais cela demande beaucoup de sacrifices au niveau physique et moral, glisse l’ancien sportif. J’avais envie de voir autre chose. »

Durant l’été 2015, il tourne son premier court-métrage, « Dirt », avec une caméra VHS. « On a fait ça en famille, avec une équipe très réduite, mais c’était très bien, sourit le cinéaste. On passait nos nuits à écrire ce qu’on tournait le lendemain. On ne dormait pas. C’est une super aventure. »

« Pour moi, ça relève du miracle »

A ses côtés, notamment, son frère Fabio, lui aussi ancien boxeur et aujourd’hui comédien, qui tient le rôle principal de « PE$O ». Comblé par ce coup d’essai, Luchino décide de passer la vitesse supérieure et tente le concours de l’école de la cité du cinéma, créée par Luc Besson. Avec succès. S’ensuivent deux années « très intenses », durant lesquelles le cinéphile multiplie les projets et tourne deux autres courts-métrages, dont, « Deadboy », sélectionné au festival Cinébanlieue. « J’ai toujours tout fait à fond, en boxe comme au cinéma », sourit celui qui a notamment fait un stage sur « Valerian », long-métrage de Luc Besson. « Il y a quatre ans, je n’aurais jamais imaginé être sur un plateau de cinéma, glisse celui qui travaille aujourd’hui comme technicien sur les tournages. Pour moi ça relève du miracle. » C’est dans le cadre de sa formation qu’il se lance dans le projet de « PE$O », qui devait être son film de fin d’étude de 10 minutes. Avant de prendre de l’importance.

« Tout le monde s’est vraiment donné », glisse le réalisateur, qui a multiplié les casquettes (de l’écriture du scénario avec son ami Aswed Wahren à la postproduction) et mit « toutes ses économies » dans le projet.

Un tournage à Soisy

Dans ce moyen-métrage de 32 minutes tourné en mai dernier, en grande partie à Soisy-sous-Montmorency, Luchino, membre du collectif Offwall, impose sa griffe et « un univers qui (lui) est propre », selon ses termes, entre mélancolie et poésie. On y suit les pas de Fabio, ancien braqueur qui retrouve son quartier, sa femme et sa fille, après un séjour en prison.

Aujourd’hui le réalisateur se démène pour que « PE$O », déjà projeté dans un cinéma parisien en janvier, soit désormais montré dans des festivals ou acheté par une chaîne. « Il y a une attente du public français qui n’est pas comblée », estime ce fan de films de gangsters comme « Les Affranchis » ou « Le Parrain ». En attendant, Luchino s’est attelé à la création de son nouveau film. Avant, peut-être, d’en écrire un, un jour, sur la boxe ? Il sourit : « J’ai déjà des idées dans la tête »


http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/soisy-sous-montmorency-ancien-boxeur-luchino-gatti-est-maintenant-realisateur-22-02-2018-7574211.php

Qui sommes-nous ?

Créé en 2006, un an après les révoltes sociales qui ont embrasé les périphéries des grandes villes, le festival Cinébanlieue est né du constat qu’il n’existait pas de grandes manifestations consacrées à la banlieue vue sous l’angle de sa richesse sociale, culturelle et économique. Celui-ci entend prouver que la représentation de la banlieue et de ses habitants ne se résume pas à ce que les médias veulent bien montrer.

Ce festival offre une toute autre vision de ce qu’est la banlieue. Il s’agit principalement de montrer cet espace comme étant un lieu d’inspiration et d’épanouissement artistiques, et non plus comme source de tensions et de destruction. Aux côtés d’une sélection de films en compétition, il propose un panorama de films sur un thème d’actualité ; chaque année un cinéaste français ou étranger est choisi pour être l’invité d’honneur.

Calendrier des évènements

Décembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31