Programme de l'édition 2020

Clip 2020

 Clip CINEBANLIEUE 


 

 

 

 

Le programme
A+ R A-

Teddy Lukunku et Samrah Botsy

 

Il y a un an, "Guy Môquet" était sur la Croisette

Par Saléra BENARBIA

 

C’est un petit miracle de 32 minutes qui a vu le jour au beau milieu du quartier de La Villeneuve, devenu un exemple de réussite passant du béton au tapis rouge de Cannes.

Il y a un an, le court-métrage “Guy Môquet”, réalisé par Demis Herenger, avait été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, en marge du Festival de Cannes. Il a même été diffusé à deux reprises pendant la durée du festival.

Coproduit par le collectif Vill9 la série et Baldanders films, le film court est une comédie romantique jouée par des jeunes de 15 à 25 ans, issus du quartier de La Villeneuve de Grenoble, tous amateurs.

Depuis, le film a parcouru du chemin, glanant des prix comme on cueille des fleurs.

Il a ainsi raflé le prix du public et des bibliothèques à Angers, le prix du public et le prix du jury à Clermont-Ferrand, le prix spécial du jury à Lisbonne et le prix France Télévisions au festival Cinébanlieue à Saint-Denis. Le film sera donc diffusé sur France 2 ou sur France 3.

En attendant, il a voyagé en Corée, au Maroc, au Brésil, en Algérie. Et il a été censuré en Chine ! Parce qu’on y voit un couple s’embrasser.

« Comme l’ensemble de l’équipe, je suis ravi de voir ce qui arrive au film. On a prouvé qu’on pouvait faire des films de qualité sans forcément aller à Paris », commente le réalisateur Grenoblois Demis Herenger.

Un nouveau projet de film

Pour Naïm Aït-Sidhoum, co producteur de Vill9 la série, « le film n’a pas seulement plu au monde du cinéma, il a reçu deux prix du public, cela veut dire qu’il a plu aux gens et ça, c’est chouette. On a aussi montré que c’était possible de faire un film avec des jeunes de La Villeneuve ».

Ce succès d’estime permet à l’équipe d’avoir la légitimité de réaliser d’autres films.

« J’ai le projet d’en réaliser un autre avec la même équipe. Maintenant, on va voir quel soutien financier nous aurons. Ce qui est sûr c’est que je veux continuer à travailler à mon rythme avec les personnes que je choisis », annonce le réalisateur.

“Guy Môquet” a aussi été un petit miracle financier car il avait reçu le soutien de la Ville à hauteur de 146 000 € dans le cadre du soutien du quartier de La Villeneuve.

Retrouvez notre dossier consacré au Festival de Cannes dans Le Dauphiné Libéré de ce mercredi 13 mai (éditions Sud-Isère) avec notamment le portrait de l'homme fort de l'évènement, Thierry Frémaux, né... à Tullins.

Qui sommes-nous ?

Créé en 2006, un an après les révoltes sociales qui ont embrasé les périphéries des grandes villes, le festival Cinébanlieue est né du constat qu’il n’existait pas de grandes manifestations consacrées à la banlieue vue sous l’angle de sa richesse sociale, culturelle et économique. Celui-ci entend prouver que la représentation de la banlieue et de ses habitants ne se résume pas à ce que les médias veulent bien montrer.

Ce festival offre une toute autre vision de ce qu’est la banlieue. Il s’agit principalement de montrer cet espace comme étant un lieu d’inspiration et d’épanouissement artistiques, et non plus comme source de tensions et de destruction. Aux côtés d’une sélection de films en compétition, il propose un panorama de films sur un thème d’actualité ; chaque année un cinéaste français ou étranger est choisi pour être l’invité d’honneur.

Calendrier des évènements

Janvier 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31