Programme de l'édition 2019

Le programme
A+ R A-

14e édition : Cinécourt I

14e édition : Cinécourt I

 Cinécourt I

EN PRÉSENCE DES ÉQUIPES DES FILMS


Vendredi 8 novembre à 20H00 

CINÉMA L'ÉCRAN DE SAINT-DENIS

  

FABULOUS

DE AUDREY JEAN-BAPTISTE

 

FRANCE/2019/46’/DOCUMENTAIRE/SIX ONZE FILMS ET DAMNED FILMS/OUTPLAY FILMS


AVEC LASSEINDRA NINJA, VICTOR LOPEZ ARBOLEDA, PHILIPPE JOHANNES, JORDY CORDEIRO, JEANINE VERRIN, ALBERTE THOMAS

Après 10 années d’absence, Lasseindra Ninja, icône incontournable du voguing, revient en Guyane, sa terre natale, pour former de jeunes danseurs. En leur transmettant un état d’esprit et une attitude basée sur l’affirmation de soi, elle leur livre des outils pour résister à l'hostilité du monde qui les entoure.

Inventé dans les clubs underground de New York dans les années 80, le voguing a permis aux communautés noire, latino et LGBTQIA+ de s’exprimer sous forme de joutes dansées, dans un espace sécurisé.

BIOGRAPHIE // Audrey Jean-Baptiste

Après des études d’anthropologie et un master en réalisation documentaire, Audrey Jean-Baptiste travaille depuis dix ans comme assistante à la mise en scène pour la télévision et le cinéma. En parallèle, elle réalise des films autoproduits, se forme à l’écriture de scénario et participe à plusieurs résidences d’écriture. Elle réalise ainsi son premier documentaire, Fabulous, produit par Six Onze Films et sorti en 2019. Elle prépare actuellement le tournage du court métrage Les Cœurs battants produit par Les Films Grand Huit.

 

 

Précédé du court-métrage


 

AKABOUM

DE MANON VILA

 

FRANCE/2019/30’/LES ECURIES PRODUCTIONS


AVEC WILLIAM SUME, XAVIER GODARD, ELÏAS SAÏTI, ADAM SAÏTI, WILLIAM GIACHETTO, YOUSSOUF BENHIDA 
                                                                                                                                            
Akaboum observe la jeunesse et ses seuils. Celui de l’adolescence qui s’achève, et ceux, géographiques, qui séparent la banlieue parisienne d’un territoire imaginaire où s’extasient les avatars fantasmés de soi.
Ralentissant la réalité sur un beat techno, le film accompagne des êtres qui oscillent revêtant tour à tour le costume de l’ordinaire et de la fiction. Ils nous entraînent scandant gorilles !, dans une parade électro-médiévale de carton, dans les plumes et les paillettes, de l’extrême Nord-Ouest Cergy Pontoise utopie gouvernementale cosmique des années 80 à Marne-la-Vallée - antagonisme à l’extrémité Sud-Est - où Disney a implanté la version continentale du royaume plastifié de Mickey. 


  

Qui sommes-nous ?

Créé en 2006, un an après les révoltes sociales qui ont embrasé les périphéries des grandes villes, le festival Cinébanlieue est né du constat qu’il n’existait pas de grandes manifestations consacrées à la banlieue vue sous l’angle de sa richesse sociale, culturelle et économique. Celui-ci entend prouver que la représentation de la banlieue et de ses habitants ne se résume pas à ce que les médias veulent bien montrer.

Ce festival offre une toute autre vision de ce qu’est la banlieue. Il s’agit principalement de montrer cet espace comme étant un lieu d’inspiration et d’épanouissement artistiques, et non plus comme source de tensions et de destruction. Aux côtés d’une sélection de films en compétition, il propose un panorama de films sur un thème d’actualité ; chaque année un cinéaste français ou étranger est choisi pour être l’invité d’honneur.

Calendrier des évènements