Programme de l'édition 2019

Le programme
A+ R A-

14e édition : Séance scolaire // Panorama

14e édition : Séance scolaire // Panorama
 Séance scolaire / Panorama

 


Séance scolaire


Jeudi 7 novembre à 14H00 

CINÉMA L'ÉCRAN DE SAINT-DENIS

JUSQU'ICI TOUT VA BIEN

DE MOHAMED HAMIDI

 

Jusqu'ici tout va bien from Académie des César on Vimeo.

FRANCE/2019/FICTION/1H30/ADNP, KISS FILMS, SPLENDIDO QUAD CINÉMA/MARS FILMS


AVEC GILLES LELLOUCHE, MALIK BENTALHA, SABRINA OUAZANI, CAMILLE LOU, HUGO BECKER, ANNABELLE LENGRONNE,JEAN-MICHEL CORREIA, JEANNE BOURNAUD, NASSIM SI AHMED, KARIM BELKHADRA


Fred Bartel est le charismatique patron d’une agence de communication parisienne branchée, Happy Few. Après un contrôle fiscal houleux, il est contraint par l’administration de délocaliser du jour au lendemain son entreprise à La Courneuve. Fred et son équipe y font la rencontre de Samy, un jeune de banlieue qui va vite se proposer pour leur apprendre les règles et usages à adopter dans ce nouvel environnement. Pour l’équipe d’Happy Few comme pour les habitants, ce choc des cultures sera le début d’une grande histoire où tout le monde devra essayer de cohabiter et mettre fin aux idées préconçues.

BIOGRAPHIE // Mohamed Hamidi

De nationalité franco-algérienne, Mohamed Hamidi naît en 1972 en Seine-Saint-Denis. Enseignant à l’Université Paris XIII à Bobigny, il participe à la fondation de l’association « Alter-Egaux » qui cherche à redonner de l’ambition aux jeunes des quartiers et les aide dans leur orientation, puis à la création du « Bondy Blog », dont il est rédacteur en chef de 2006 à 2007 avant de prendre la direction de « Ce », un média en ligne. Collaborateur régulier de personnalités comme Jamel Debbouze ou Malik Bentalha, il devient ensuite directeur artistique du Marrakech du rire, festival d’humour au Maroc, et écrit de nombreux sketchs pour les humoristes. Après son premier film Né quelque part, il réalise La Vache en 2016 qui remporte le Grand Prix au Festival International du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez. Jusqu’ici tout va bien, son troisième long métrage, s’inscrit dans sa réflexion sur la banlieue.

 


Panorama


EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR


Jeudi 7 novembre à 19H30 

CINÉMA L'ÉCRAN DE SAINT-DENIS

J'AI PERDU MON CORPS

DE JÉRÉMY CLAPIN

 

J'ai Perdu Mon Corps - Teaser from Gao Shan Pictures on Vimeo.

FRANCE/2019/1H21/ANIMATION/1H21/XILAM ANIMATION/REZO FILMS


AVEC HAKIM FARIS, VICTOIRE DU BOIS, PATRICK D’ASSUMÇAO, BELLAMINE ABDELMALEK

Sélectionné à la Semaine de la Critique de Cannes 2019, Prix du public au Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2019

A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire...

BIOGRAPHIE // Jérémy Clapin

Jérémy Clapin est né en 1974 à Paris et fait ses études à l’ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs). Il débute sa carrière comme graphiste et illustrateur pour la presse et l’édition. Il travaille ensuite dans la publicité et réalise plusieurs courts métrages d’animation. Skhizein (2008) et Palmipedarium (2012), ses deux derniers courts métrages, rencontrent un certain succès lors de festivals européens et reçoivent de nombreux prix. J’ai perdu mon corps est son premier long métrage, film pour lequel il est sélectionné à la 58e Semaine de la Critique à Cannes 2019. 

  



Qui sommes-nous ?

Créé en 2006, un an après les révoltes sociales qui ont embrasé les périphéries des grandes villes, le festival Cinébanlieue est né du constat qu’il n’existait pas de grandes manifestations consacrées à la banlieue vue sous l’angle de sa richesse sociale, culturelle et économique. Celui-ci entend prouver que la représentation de la banlieue et de ses habitants ne se résume pas à ce que les médias veulent bien montrer.

Ce festival offre une toute autre vision de ce qu’est la banlieue. Il s’agit principalement de montrer cet espace comme étant un lieu d’inspiration et d’épanouissement artistiques, et non plus comme source de tensions et de destruction. Aux côtés d’une sélection de films en compétition, il propose un panorama de films sur un thème d’actualité ; chaque année un cinéaste français ou étranger est choisi pour être l’invité d’honneur.

Calendrier des évènements